Editorial

Depuis plusieurs heures, je tourne et retourne mon stylo. Les vœux pour 2017… Que dire qui ne soit banal ? Comment trouver des mots d’Espoir quand les valeurs de la République et de la Franc-Maçonnerie ont été si durement éprouvées cette année ?

Oui, je redoute que l’obscurantisme se manifeste à nouveau. Oui, je crains pour la Liberté en général, la Liberté des femmes en particulier. Oui, j’appréhende les amalgames et la banalisation de l’inacceptable.

 

Il me revient soudain à l’esprit une photo du Camp des Milles où j’ai fait une conférence cet automne. On y voit des dizaines d’employés d’un Arsenal à Hambourg. Debout, ils exécutent tous dans un même mouvement le salut nazi. Parmi eux, seul, un homme croise les bras. Quelle dignité au milieu de ses collègues automatisés ! Il résiste, tête haute… Au-delà du temps, 1936-2016, il m’apporte l’Espoir.

Je me dis que les Franc-Maçonnes aussi savent tenir bon et résister.
Les pieds enracinés dans le terreau de leurs valeurs.
La main sur le cœur, fidèles à leur engagement et à l’Amour de l’humanité.
La tête haute, elles rejettent le prêt-à-penser en femmes libres et vigilantes.

Bâtisseuses du présent et de l’avenir, elles s’appuient sur la force de la transmission initiatique.
Joyeuses, elles construisent ensemble parce qu’elles savent qu’on ne peut bâtir seul et que la Fraternité est essentielle au progrès de l’humanité.
Guidées par le recherche de la Vérité, elles rayonnent dans les gestes les plus quotidiens, pour défendre les valeurs de la République : la Liberté, l’Egalité, la Fraternité.
Pour 2017, je formule un vœu simple: que notre Obédience s’enrichisse  encore d’autres femmes remarquables qui s’engagent pour bâtir un monde meilleur !
Oui, la Franc-Maçonnerie est source d’Espérance et de Lumière.

Marie-Thérèse BESSON, Présidente 

Lire la suite

Lire la suite

Nous rejoindre

AccueilLe musée

Présentation

Créer un musée dont la finalité serait de constituer le patrimoine historique et culturel de la Franc-maçonnerie féminine est un rêve que portent, depuis longtemps les franc-maçonnes qui ont l’Histoire pour passion. Ces femmes ont à cœur de démontrer qu’elles sont capables d’assumer elles-mêmes leur passé.
 
Les « Collections Privées » de la Grande Loge Féminine de France (G.L.F.F.) sont dignes d’intérêt. Elles sont préservées et enrichies grâce à des franc-maçonnes bénévoles qui demeurent en lien avec le musée de la Franc-maçonnerie et le musée de la G.L.D.F. (Grande Loge de France).
 
Emmagasiner précieusement les objets maçonniques témoins de l’histoire de la franc-maçonnerie féminine plus particulièrement, dans l’intention de constituer un fonds qui pourrait un jour, être exposé dans un musée propre à notre Obédience, telle a été l’une des ambitions de la Commission Nationale d’Histoire dès sa création en 1976. Vaste programme puisque l’histoire des femmes franc-maçonnes s’étend sur près de trois siècles dans l’hexagone et hors hexagone.
 
Un projet d’exposition en 1991 a abouti à la création d’une section « musée » au sein de la Commission Nationale d’Histoire et, pour la première fois, en mai 1993, la G.L.F.F a pu participer sérieusement à une exposition ouverte au public.
Cette exposition a eu lieu à Bruxelles sur le thème de « la Franc-maçonnerie et l’Europe au 18ème siècle. » La G.L.F.F. a pu prêter des objets et documents sur la Maçonnerie d’Adoption.
 
En Juin 1994, la G.L.F.F. a participé à l’exposition organisée par le Musée d’Aquitaine de Bordeaux. Ce fut un succès.
 
La création d’une association qui assurerait l’indépendance du Musée au sein de la G.L.F.F. est alors envisagée ; elle est réalisée en 2006 par la constitution de l’A.A.A.C.M.
(Association des Amies des Archives des Collections et du Musée de la G.L.F.F). En lien avec la Commission Nationale d’Histoire, cette association s’occupe désormais des achats de pièces de Collections au nom de la G.L.F.F.
 
Depuis 2006, grâce aux cotisations des adhérentes à l’AAACM, la G.L.F.F. a fait l’acquisition de quelques belles pièces : Tabliers, Diplôme, Rituels qu’elle est heureuse de mettre à disposition des expositions qui en expriment le souhait.
 
Le Musée de la Franc-maçonnerie sollicite en effet régulièrement la G.L.F.F. pour le prêt d’objets et de documents, qu’il contribue à mettre en valeur à l’occasion de différentes expositions telles:
 
·                L’exposition « Lumière de la Franc-maçonnerie » au Palais des festivals à Dinard en octobre 2009.
 
·                l’exposition dédiée à la Célébration du centenaire de la Création de la loge l’Avant Garde du Poitou (1909-2009) du 16 novembre au 18 décembre 2009 à l’Espace Mendès-France à Poitiers.
 
·                Les deux expositions de la période estivale 2012 qui ont eu lieu :
- l'une à Bergerac du 9 juin au 31 juillet au Musée du Tabac,
- et l’autre à Béziers du 10 juillet au 30 septembre au Musée du Biterrois, Musée Historique de la Ville.
 
En dehors de ces expositions, une grande vitrine à la Cité du Couvent, renouvelée régulièrement, montre les dernières acquisitions de l’A.A.A.C.M..
 
Ainsi, une part est donnée à la franc-maçonnerie féminine au sein de ces présentations et, sa déjà longue existence, souvent encore méconnue, est portée à la connaissance de tous.
 
Accueil - Nous contacterMentions légales