Editorial

Depuis plusieurs heures, je tourne et retourne mon stylo. Les vœux pour 2017… Que dire qui ne soit banal ? Comment trouver des mots d’Espoir quand les valeurs de la République et de la Franc-Maçonnerie ont été si durement éprouvées cette année ?

Oui, je redoute que l’obscurantisme se manifeste à nouveau. Oui, je crains pour la Liberté en général, la Liberté des femmes en particulier. Oui, j’appréhende les amalgames et la banalisation de l’inacceptable.

 

Il me revient soudain à l’esprit une photo du Camp des Milles où j’ai fait une conférence cet automne. On y voit des dizaines d’employés d’un Arsenal à Hambourg. Debout, ils exécutent tous dans un même mouvement le salut nazi. Parmi eux, seul, un homme croise les bras. Quelle dignité au milieu de ses collègues automatisés ! Il résiste, tête haute… Au-delà du temps, 1936-2016, il m’apporte l’Espoir.

Je me dis que les Franc-Maçonnes aussi savent tenir bon et résister.
Les pieds enracinés dans le terreau de leurs valeurs.
La main sur le cœur, fidèles à leur engagement et à l’Amour de l’humanité.
La tête haute, elles rejettent le prêt-à-penser en femmes libres et vigilantes.

Bâtisseuses du présent et de l’avenir, elles s’appuient sur la force de la transmission initiatique.
Joyeuses, elles construisent ensemble parce qu’elles savent qu’on ne peut bâtir seul et que la Fraternité est essentielle au progrès de l’humanité.
Guidées par le recherche de la Vérité, elles rayonnent dans les gestes les plus quotidiens, pour défendre les valeurs de la République : la Liberté, l’Egalité, la Fraternité.
Pour 2017, je formule un vœu simple: que notre Obédience s’enrichisse  encore d’autres femmes remarquables qui s’engagent pour bâtir un monde meilleur !
Oui, la Franc-Maçonnerie est source d’Espérance et de Lumière.

Marie-Thérèse BESSON, Présidente 

Lire la suite

Lire la suite

Nous rejoindre

La Grande Loge Féminine de France vigilante face aux menaces contre l'IVG

L'Espagne en 2014 a tenté de restreindre les droits des femmes à l'IVG.

Le combat des femmes de Pologne vient de faire reculer le parlement de leur pays dont le projet de loi, extrêmement rétrograde, envisageait une peine de cinq ans de prison pour toute femme qui avorterait, ainsi que pour toute personne qui l’y aiderait.

Les pressions d'ordre moral sur les femmes prennent de l'ampleur partout en Europe et n'épargnent pas la France.

La fondation Lejeune connue pour ses positions pro-vie et anti-IVG, menace de poursuivre en diffamation Danièle Gaudry du Planning familial et Laurence Rossignol, Ministre des droits des femmes, qui ont dénoncé la manipulation des consciences exercée par le manuel «bioéthique» de cette fondation qui circule dans certains établissements scolaires.

Nous sommes aux côtés de toutes les femmes qui se battent pour leurs droits au libre choix et à la libre disposition de leur corps.

N'oublions pas que toutes les neuf minutes dans le monde, une femme meurt suite à un avortement réalisé dans de mauvaises conditions.

Grâce à notre présence dans les instances européennes avec l'Institut Maçonnique Européen, nous souhaitons tout mettre en œuvre pour que soit inscrit le droit à l'avortement dans la Charte européenne des droits fondamentaux.

Accueil - Nous contacterMentions légales