Editorial

Depuis plusieurs heures, je tourne et retourne mon stylo. Les vœux pour 2017… Que dire qui ne soit banal ? Comment trouver des mots d’Espoir quand les valeurs de la République et de la Franc-Maçonnerie ont été si durement éprouvées cette année ?

Oui, je redoute que l’obscurantisme se manifeste à nouveau. Oui, je crains pour la Liberté en général, la Liberté des femmes en particulier. Oui, j’appréhende les amalgames et la banalisation de l’inacceptable.

 

Il me revient soudain à l’esprit une photo du Camp des Milles où j’ai fait une conférence cet automne. On y voit des dizaines d’employés d’un Arsenal à Hambourg. Debout, ils exécutent tous dans un même mouvement le salut nazi. Parmi eux, seul, un homme croise les bras. Quelle dignité au milieu de ses collègues automatisés ! Il résiste, tête haute… Au-delà du temps, 1936-2016, il m’apporte l’Espoir.

Je me dis que les Franc-Maçonnes aussi savent tenir bon et résister.
Les pieds enracinés dans le terreau de leurs valeurs.
La main sur le cœur, fidèles à leur engagement et à l’Amour de l’humanité.
La tête haute, elles rejettent le prêt-à-penser en femmes libres et vigilantes.

Bâtisseuses du présent et de l’avenir, elles s’appuient sur la force de la transmission initiatique.
Joyeuses, elles construisent ensemble parce qu’elles savent qu’on ne peut bâtir seul et que la Fraternité est essentielle au progrès de l’humanité.
Guidées par le recherche de la Vérité, elles rayonnent dans les gestes les plus quotidiens, pour défendre les valeurs de la République : la Liberté, l’Egalité, la Fraternité.
Pour 2017, je formule un vœu simple: que notre Obédience s’enrichisse  encore d’autres femmes remarquables qui s’engagent pour bâtir un monde meilleur !
Oui, la Franc-Maçonnerie est source d’Espérance et de Lumière.

Marie-Thérèse BESSON, Présidente 

Lire la suite

Lire la suite

Nous rejoindre

La GLFF participe à la table ronde sur l’égalité entre femmes et hommes contre les intégrismes religieux organisée au Sénat – 14 janvier 2016

La GLFF a participé à la table ronde sur l’importance de l’égalité entre femmes et hommes contre les intégrismes religieux, organisée par les travaux parlementaires de la délégation aux droits des femmes du Sénat, sous la présidence de Mme Chantal Jouanno, ce Jeudi 14 janvier 2016.

Les attentats de janvier 2015 ont, c'est évident, donné une importance renouvelée à cette problématique. En mars-avril 2015, la délégation a procédé à une première approche du sujet « femmes et laïcité » en entendant des spécialistes de philosophie, d'histoire et de sciences politiques.

 

A cette table ronde, différents courants de réflexion spirituelle étaient représentés : religions, libres penseurs, franc-maçonnerie.

- Frédérique Bedos, journaliste, fondatrice de l'ONG d'information Le Projet Imagine, qui va nous présenter deux extraits de son filmDes femmes et des hommes ;

- Delphine Horvilleur, rabbin, rédactrice en chef de la revue Penou'a, auteure de En tenue d'Ève - féminin, pudeur et judaïsme et de Comment les rabbins font les enfants - sexe, transmission et identité dans le judaïsme ;

- Valérie Duval-Poujol, théologienne, docteure en histoire des religions, spécialiste des questions de traduction de la Bible ;

- Anne Soupa, co-fondatrice du Comité de la jupe et de la Conférence des baptisé-e-s francophones, co-auteure de Les pieds dans le bénitier ;

- Hanane Karimi, sociologue, doctorante à l'Université de Strasbourg (Laboratoire des dynamiques européennes), porte-parole du collectif Les femmes dans la mosquée et membre du collectif féministe Musulmanes en mouvement ;

- Sibylle Klumpp, pasteure de l'Église protestante unie de France (EPUF) à Avignon et Anne Faisandier, pasteure de l'EPUF à Marseille ;

- Églantine Jamet-Moreau, maîtresse de conférences à l'Université Paris Ouest, co-fondatrice de l'association Succès égalité mixité, auteure de Le curé est une femme. L'ordination des femmes à la prêtrise dans l'Église d'Angleterre ;

- Nassr Edine Errami, co-fondateur de l'association Musulmans inclusifs de France et formateur « Islam et droits des minorités et droits et des femmes » ;

- Marie-Thérèse Besson, présidente de la Grande Loge Féminine de France (GLFF), accompagnée de la  présidente de la commission nationale des droits des femmes de la GLFF ;

- Martine Cerf, secrétaire générale de l'association  Égale-Égalité, Laïcité, Europe.

Lire le compte rendu

 

 

 

Accueil - Nous contacterMentions légales