Editorial

Depuis plusieurs heures, je tourne et retourne mon stylo. Les vœux pour 2017… Que dire qui ne soit banal ? Comment trouver des mots d’Espoir quand les valeurs de la République et de la Franc-Maçonnerie ont été si durement éprouvées cette année ?

Oui, je redoute que l’obscurantisme se manifeste à nouveau. Oui, je crains pour la Liberté en général, la Liberté des femmes en particulier. Oui, j’appréhende les amalgames et la banalisation de l’inacceptable.

 

Il me revient soudain à l’esprit une photo du Camp des Milles où j’ai fait une conférence cet automne. On y voit des dizaines d’employés d’un Arsenal à Hambourg. Debout, ils exécutent tous dans un même mouvement le salut nazi. Parmi eux, seul, un homme croise les bras. Quelle dignité au milieu de ses collègues automatisés ! Il résiste, tête haute… Au-delà du temps, 1936-2016, il m’apporte l’Espoir.

Je me dis que les Franc-Maçonnes aussi savent tenir bon et résister.
Les pieds enracinés dans le terreau de leurs valeurs.
La main sur le cœur, fidèles à leur engagement et à l’Amour de l’humanité.
La tête haute, elles rejettent le prêt-à-penser en femmes libres et vigilantes.

Bâtisseuses du présent et de l’avenir, elles s’appuient sur la force de la transmission initiatique.
Joyeuses, elles construisent ensemble parce qu’elles savent qu’on ne peut bâtir seul et que la Fraternité est essentielle au progrès de l’humanité.
Guidées par le recherche de la Vérité, elles rayonnent dans les gestes les plus quotidiens, pour défendre les valeurs de la République : la Liberté, l’Egalité, la Fraternité.
Pour 2017, je formule un vœu simple: que notre Obédience s’enrichisse  encore d’autres femmes remarquables qui s’engagent pour bâtir un monde meilleur !
Oui, la Franc-Maçonnerie est source d’Espérance et de Lumière.

Marie-Thérèse BESSON, Présidente 

Lire la suite

Lire la suite

Nous rejoindre

La GLFF appelle les 4 premières Obédiences maçonniques françaises à s’unir autour de projets communs - 27 janvier 2016

19 janvier 2016 : à l'initiative de Franc Maçonnerie et Société, à l'Assemblée Nationale, la conférence publique a réuni la Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France, le Président du Conseil National du Droit Humain et les Grands Maitres du Grand Orient de France et de la Grande Loge de France - les quatre premières Obédiences maçonniques françaises - sur le projet d'une « Refondation de la République »  après les tragédies du 13 novembre 2015 » à Paris.

Tous sont venus : parité à la tribune, mais aussi dans la salle.

Après l'introduction sur le sens du concept de « refondation», un tour de table des intervenants sur leur vécu et leur analyse des événements de l’année 2015, les questions ont porté sur la solidarité, l’éducation et la responsabilité.

Concernant la solidarité, Marie Thérèse Besson a proposé de l'aide aux migrantes.
Si la commune de Grande Synthe, près de Dunkerque, est classée 4 fleurs au classement des villages fleuris, le camp de tentes, immergé dans la boue est plutôt à classer dans le registre des « porcheries », a souligné la Grande Maîtresse de la GLFF, « une honte ».

La Grande Loge Féminine de France soutient les femmes migrantes en apportant son appui à une association qui œuvre dans les camps de migrants du nord, il s’agit de « Gynécologie sans frontières ».
Mais si l'aide immédiate, morale et matérielle est indispensable, il faut changer de niveau et, la GLFF souhaite associer toutes les Obédiences pour presser les pouvoirs publics d'agir.

Beaucoup de sœurs de la GLFF sont engagées dans des associations pour faire vivre les valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité et mettre en œuvre les droits des femmes. Mais il appartient aussi aux Obédiences de s’engager en s’unissant autour d’actions communes répondant à des objectifs communs.

Et en fin de séance, ce bal des Obédiences…, proposé par Marie -Thérèse Besson, idée rafraichissante dans ce contexte. Pour danser, il faut se rapprocher, synchroniser gestes, postures et respirations et harmoniser rythmes et mouvements.

Un message à petits pas pour avancer ensemble…

Téléchargez le communiqué

Accueil - Nous contacterMentions légales